« j’ai toujours voulu avoir un exercice professionnel très varié et faire de la médecine générale au sens large »

 

 

Dr Marie Benque
 médecin associée et maître de stage universitaire

Je suis médecin généraliste associée chez ipso. J’ai fait mes études à Nantes et je suis arrivée à Paris pour faire mon internat. J’ai prolongé mon internat à l’hôpital d’un an pour valider un diplôme en nutrition en plus de la médecine générale. J’ai toujours voulu avoir un exercice professionnel très varié et faire de la médecine générale au sens large. C’est ce qui m’a poussée à faire de la nutrition : une dimension que je trouve importante dans de nombreuses pathologies, mais aussi en termes de prévention et sur laquelle nous sommes peu formés en tant que médecins généralistes. Après mon internat j’ai débuté en faisant des remplacements en libéral, ainsi qu’à l’hôpital. Parallèlement, j’ai commencé à m’investir dans le projet ipso alors débutant. 

« je me suis investie dans le projet ipso dès les débuts »

Je ne me suis jamais reconnue dans l’exercice hospitalier - trop rigide, hiérarchique, déconnecté de la vie quotidienne, trop contraignant -, ni dans l’exercice libéral « classique » - trop isolé et administratif. Je me disais qu’il y avait des choses à transformer, à faire évoluer dans la médecine pour correspondre aux aspirations des jeunes médecins et à l’évolution de la société : dialogue plus égalitaire entre le médecin et le patient, exercice collaboratif, partage des connaissances... Il a toujours été évident pour moi que nous devions également accueillir des étudiants pour leur montrer un autre type d’exercice que celui de l’hôpital sur lequel se concentre l’essentiel de leur formation ou dans une moindre mesure celui du médecin généraliste libéral isolé qu’ils peuvent avoir en tête. 

« ipso permet aux professionnels de santé de se recentrer sur leur cœur de métier : le soin »

ipso permet de décharger les médecins de l’administratif, d’améliorer l’efficience pour permettre des soins de qualité, le tout aux tarifs de la Sécurité sociale, et de dégager du temps pour faire de la prévention. Notre organisation permet également de créer un cadre propice aux échanges réguliers entre praticiens sur les cas complexes, de se former plus facilement, de pouvoir s’absenter en cas de besoin en toute confiance : le reste de l’équipe est là pour assurer une continuité des soins de qualité auprès des patients. 

« ce qui me surprend toujours autant chez ipso, c’est la synergie qui existe entre tous les membres de l’équipe »

Nous avons pourtant des profils très différents : professionnels de santé, développeurs informatiques, ingénieurs, administratifs… Cela nous permet de trouver des solutions originales à nos problématiques et de nous remettre en question en permanence. Ce côté multidisciplinaire pousse à prendre du recul et m’a permis de développer de nombreuses compétences que je n’avais pas initialement aussi bien dans le domaine médical (ex. : gynécologie, suivi pédiatrique) qu’en dehors. Il y a aussi bien sûr les relations amicales « interdisciplinaires » qui se créent à tous les niveaux. 

« ce qui me challenge,  c’est de transmettre ma passion pour la médecine générale »

D’une façon générale, ce qui m’a le plus challengée personnellement - et qui me challenge toujours - chez ipso, c’est d’évoluer avec le projet et l’équipe qui grandit.

En tant que maître de stage, c’est réussir à transmettre ma passion pour la médecine générale et aider les internes à apprendre, à se remettre en question en permanence dans une recherche d’amélioration continue. 

notre équipe